Ana Natsvlishvili, engagée pour le droit des femmes

Ana Natsvlishvili

Ana Natsvlishvili est une figure importante de la vie politique en Géorgie. Cette femme engagée possède un parcours qui force d’ores et déjà l’admiration par ses nombreux combats, notamment en matière d’égalité des femmes ainsi que de leurs droits. Nous vous proposons de découvrir plus en détail la vie et la carrière de cette avocate et femme politique géorgienne.

Des débuts annonciateurs d’un engagement sans faille

Ana Natsvlishvili a suivi un parcours académique prestigieux qui lui a permis d’accéder aux fonctions convoitées pour mener ses combats. Diplômée de la faculté de droit de Tbilissi en 2006, elle a ensuite suivi une maîtrise des droits de l’Homme à l’Université d’Europe centrale en Hongrie puis une maîtrise en droits de l’Homme et en droit international humanitaire à l’Université d’Essex (en Grande-Bretagne).

Ana Natsvlishvili a ensuite rapidement marqué les esprits, en publiant notamment un rapport dans le cadre de ses fonctions de directrice à l’Association des jeunes avocats de Géorgie. « L’égalité des chances pour les hommes et les femmes sur le marché du travail dans le contexte de l’AA UE-Géorgie » dresse ainsi le bilan de l’égalité entre les hommes et les femmes en Géorgie et des défis qui restent à relever, « un combat quotidien » selon la jeune femme.

Son arrivée dans la vie politique géorgienne

Le Président Giorgi Margvelashvili, séduit par la force, les convictions et les compétences d’Ana Natsvlishvili, n’a pas hésité à lui proposer en 2018 le poste de secrétaire parlementaire. Elle devient l’année suivante la Présidente du nouveau mouvement public, créé par Mamuka Khazaradze, le fondateur de la JSC TBC Bank.

Ana Natsvlishvili a ainsi déclaré : « Dans le monde d’aujourd’hui, c’est une grande erreur de penser aux différences entre nous, au lieu de regarder les questions fondamentales qui nous concernent tous. Dans ce mouvement, je vois le vrai pouvoir et les ressources pour briser le cercle des erreurs et des crimes et créer une nouvelle réalité : un État basé sur la reconnaissance et la protection de la dignité humaine qui nous libérera du passé et nous mènera à la victoire pour la Géorgie et chacun d’entre nous ! ». Gageons que la foi d’Ana Natsvlishvili saura fédérer la population autour de ses engagements et de ses combats. Elle est désormais reconnue à l’international, elle a ainsi récemment participé au 5e anniversaire de la campagne #NotTheCost portant sur la violence à l’égard des femmes en politique. De nombreuses figures ont également répondu présentes, à l’image de Maria Ressa, Jeanine Mabunda et Fadzayi Mahere.

Articles en relation