Jean-Denis Bredin, la vie et le parcours

Jean-Denis Bredin

Avocat, professeur de droit, écrivain et académicien, Jean-Denis Bredin, né Jean-Denis Hirsch, est né le 17 mai 1929 à Paris. Ce brillant académicien, ténor du barreau français et homme engagé dans de nombreux combats vient de nous quitter ce mercredi 1er septembre 2021, à l’âge de 92 ans. Retour sur la vie et le parcours de Jean-Denis Bredin.

Enfance et formation

Né le 17 mai 1929 à Paris, Jean-Denis Bredin est issu d’une famille juive alsacienne par son père, et de la haute bourgeoisie catholique parisienne par sa mère. Lorsque ses parents divorcent, Jean-Denis Bredin est confié à son père. A la mort de ce dernier, il s’en va vivre auprès de sa mère, qui se remarie en 1939 avec l’avocat et futur bâtonnier du barreau de Paris, Jean Lemaire. Jean-Denis Bredin a 10 ans.  Au cours de son enfance, il a donc tantôt appartenu à l’univers marqué par le sérieux et la rigueur de son père, tantôt à celui du raffinement, de l’élégance et du goût avéré pour la culture de sa mère. Cette dissonance, il la raconte dans ses romans à caractère autobiographique, faisant état d’une enfance partagée entre deux mondes, deux cultures aux valeurs non opposées mais résolument distinctes.

Né Jean-Denis Hirsch, M. Bredin sera inscrit sous le nom de son beau-père, pendant l’occupation, lorsqu’il rentre en classe de 5e au lycée Charlemagne. Il parvient à changer son nom pour prendre celui de la famille de sa mère, Bredin, par décret du 16 mars 1950. Au terme de ses études au lycée Charlemagne, Jean-Denis Bredin entre à la Sorbonne pour suivre un double cursus : lettres et droit. En 1949, il obtient sa licence de la faculté de lettres de Paris et, une année plus tard (1950), son doctorat de la faculté de droit de Paris. Plus jeune agrégé de France, Jean-Denis Bredin est reçu en premier à l’agrégation de droit privé en 1957.

Une carrière exceptionnelle

Jean-Denis Bredin est admis au barreau de Paris en 1950, la même année où il obtient son changement de nom. Il n’a alors que 20 ans ! Une année plus tard, il est nommé premier secrétaire de la conférence du stage. A la même époque, il installe son cabinet d’avocat chez sa mère. Son premier stage, Jean-Denis Bredin le fera au cabinet de Jacques Isorni, l’ancien avocat de Pétain. En 1957, Maître Bredin est nommé professeur à la faculté de droit de Rennes, un poste qu’il occupera jusqu’en 1967. De 1967 à 1969, il part enseigner le droit à faculté de Lille, puis est nommé professeur de droit privé à l’université Paris-Dauphine de 1969 à 1971. Il enseigne par la suite à l’université de Paris I-Panthéon-Sorbonne jusqu’en 1993. Il est professeur émérite à la même université depuis 1993.

En plus de sa carrière de professeur de droit, Jean-Denis Bredin fonde un cabinet d’avocats en 1965 avec Robert Badinter.

Jean-Denis Bredin, l’académicien

Le 15 juin 1989, Jean-Denis Bredin est élu à l’Académie française, au fauteuil de Marguerite Yourcenar. Elu au premier tour du scrutin, il est alors le plus jeune académicien (60 ans).

Articles en relation