Employeurs : quelles sont les nouveautés en droit social pour 2021 ?

Droit-social nouveauté 2021

Depuis janvier 2021, les employeurs sont dans l’obligation de composer avec de nouvelles réformes du droit social. Sans plus tarder, voici l’avis de convention.fr sur ce sujet.

L’activité partielle est prolongée

Un décret publié le 24 décembre 2020 stipule que les modalités du système d’individualisation de l’activité partielle et de prise en compte des heures supplémentaires dans le calcul de l’indemnité seront prolongées jusqu’au 31 décembre 2021. Il en va de même pour les modalités de l’allocation partielle d’activité.

En outre, à compter du 1er janvier 2021, le plafond du taux horaire de l’indemnité versée à l’employeur devient de 8,11 euros au lieu des 8,03 euros précédemment fixés. La rémunération sur la base de laquelle est calculée l’allocation du salarié est plafonnée depuis cette même date à 4,5 % du salaire minimum.

Prolongation de la validité des titres-restaurants

Pour soulager les personnes actives d’une charge conséquente, et apporter un soutien significatif au secteur de la restauration, l’Etat a prolongé la validité des titres-restaurants de 2020 jusqu’au 1er septembre 2021. Le plafond d’un chèque restaurant reste fixé à 38 euros dans un restaurant. Pour s’approvisionner en produits alimentaires dans les commerces ou grandes surfaces, le plafond est toujours de 19 euros.

Les congés de paternité allongés

Voilà une mesure qui risque de faire plaisir aux futurs papas !

En effet, il a été décidé que les congés de paternité soient prolongés. Ils vont ainsi passer à 28 jours au lieu de 14. Cette mesure sociale vise avant tout à offrir au deuxième parent l’opportunité d’être plus présent au côté de son enfant durant les premiers jours suivant sa naissance, tout en apportant un soutien conséquent à la maman. Les tâches domestiques se verront ainsi rééquilibrées entre les deux parents pendant cette période délicate.

Articles en relation